On ne pense pas souvent à la qualité de l’air chez soi, et pourtant, c’est un critère important pour la santé et le bien-être. Mais comment avoir un air de qualité à domicile ? Comment améliorer un air qui serait pollué ou de mauvaise qualité ? Nous vous donnons quelques astuces pour améliorer facilement la qualité de l’air chez vous, avec des gestes simples, et nous vous expliquons quels appareils permettent de réaliser des traitements de l’air dans vos intérieurs.

Comprendre la pollution de l’air intérieur

Qu’est-ce qu’un air intérieur pollué ?

De nombreux facteurs peuvent créer et entretenir une pollution dans l’air de nos intérieurs. Évidemment, cela est invisible à nos yeux, mais des effets peuvent se ressentir avec le temps : allergies, maux de tête, picotements et irritations, problèmes respiratoires, etc. Si vous êtes à risque, c’est-à-dire sensibles à certains allergènes ou asthmatiques, cela peut devenir un véritable problème dans votre quotidien. Il est donc important de penser à la qualité de l’air à domicile, pour votre confort et votre santé.

Quels sont les facteurs aggravant la pollution intérieure ?

L’air intérieur se pollue au fil du temps, de manière normale et naturelle, pourrions-nous dire. Mais certains facteurs sont aggravants : le tabac, par exemple, les moisissures, les acariens, les produits d’entretien ou certains matériaux de construction. L’air qui rentre dans nos intérieurs est également une source de pollution : le trafic routier, les pollens, les pesticides, etc. Face à toutes ces sources de pollution, difficile de garder un air pur et sain ! Quelques astuces existent, qu’il est possible de faire soi-même facilement, pour dépolluer l’air du domicile. Des appareils perfectionnés existent également, pour s’assurer de la bonne qualité de l’air.

Les appareils de traitement de l’air

Les purificateurs d’air

Aujourd’hui, plusieurs types d’appareils de traitement de l’air existent sur le marché comme le propose notamment unbonair.fr. Tout dépend de votre logement et de vos critères (intérieur humide, sec, pollué, présence de tabac ou de produits toxiques, poils d’animaux, etc.) L’appareil le plus connu est le purificateur d’air : il permet de dépolluer l’air intérieur en éliminant une grande partie des polluants et des particules fines. Si vous êtes allergiques, asthmatiques ou que vous avez quelques réactions face à la pollution de l’air, le purificateur d’air est fait pour vous. Un purificateur d’air se choisit selon plusieurs critères : débit d’air propre généré, volume sonore, coefficient de renouvellement de l’air, poids, consommation d’énergie et facilité d’entretien.

ameliorer la qualité air

Les humidificateurs et les déshumidificateurs

D’autres appareils purifient nos intérieurs : les humidificateurs et les déshumidificateurs. Le choix entre l’un ou l’autre dépend de votre cas : taux d’humidité trop élevé ou trop bas (l’un et l’autre sont mauvais). Le taux idéal d’humidité dans un logement se situe entre 40 et 60 %, pour 19 °C environ. En dessous de 40 %, on peut ressentir des assèchements et des irritations, tandis qu’au-dessus de 60 %, des moisissures ou des champignons peuvent se développer à certains endroits. Ces appareils permettent de rétablir un taux normal d’humidité dans le logement et, par suite, d’améliorer la qualité de l’air.

ameliorer la qualité air

Améliorer facilement la qualité de l’air chez soi

Aérer régulièrement les pièces

L’habitude la plus importante pour améliorer facilement la qualité de l’air à domicile est d’aérer régulièrement les pièces de la maison ou de l’appartement. Tous les jours, et pendant 15 min environ (10 min minimum), une bonne aération, fenêtres bien ouvertes, permet à l’air de se renouveler. C’est très important ! Pendant l’hiver également, pensez à bien aérer, car cela évacue une grande partie de la pollution intérieure et limite le développement de l’humidité dans l’habitat.

ameliorer la qualité air

Entretenir ses appareils

Deuxième astuce : entretenir ses appareils électroménagers régulièrement. Il est important de surveiller les radiateurs, les appareils de cuisine, le chauffe-eau, etc. Tous ces appareils sont une source de pollution pour l’habitat, notamment les appareils de cuisson, comme la cuisinière, qui doivent être équipés d’une hotte performante. Les radiateurs nécessitent d’être entretenus tous les ans, de la même manière que les chaudières ou les gros appareils de chauffage. Prendre ces habitudes permet déjà de limiter la pollution de l’air dans nos domiciles.

Contrôler le système de ventilation

Nos logements modernes sont équipés de système de ventilation. La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) est la plus fréquente. Ce type de ventilation motorisée fait circuler l’air dans l’habitation, évacue l’excès de chaleur ou d’humidité et limite la pollution intérieure. Mais il est nécessaire de vérifier et de contrôler le système de ventilation régulièrement afin d’éviter qu’il s’obstrue ou se bouche avec le temps. Les particules polluantes doivent s’évacuer facilement. Pour cela, il convient de nettoyer les bouches d’extraction et les entrées d’air plusieurs fois dans l’année. Souvent, les filtres ou les grilles sont démontables, ce qui est essentiel pour bien nettoyer le système. Contrôler ses appareils de ventilation permet également de repérer les éventuelles obstructions et d’agir rapidement en changeant un filtre ou une pièce du dispositif.

Utiliser des produits d’entretien sains

Astuce n° 4 : utiliser des produits d’entretien relativement sains. Faire le ménage est très bon pour entretenir un habitat sain et propre et pour limiter la pollution de l’air. Mais les produits utilisés ne doivent pas contenir de substances dangereuses. Plus précisément, beaucoup de ces produits émettent des composés organiques volatils, souvent toxiques ou mauvais pour la qualité de l’air et pour les voies respiratoires. Le vinaigre blanc reste l’allié fidèle de la plupart des tâches ménagères pour nettoyer les plans de table, plaques de cuisson ou même l’intérieur du réfrigérateur. D’autres produits sains existent, il convient de faire attention aux étiquettes d’emballages et de vous renseigner si vous avez des doutes.

Avoir les bons gestes

D’autres petites habitudes permettent d’entretenir un air sain et pur dans le domicile. Par exemple, faire attention aux fumées et aux vapeurs de la cuisine, à la friture (bien aérer dans ces cas-là), aux matériaux utilisés pour la construction et aux matières du mobilier (certains meubles comportent des composés organiques volatils, privilégiez les étiquettes A+). Il est nécessaire de surveiller toute apparition de moisissure, qui est un indicateur d’une surcharge d’humidité dans l’habitat, ce qui peut entraîner des problèmes de santé avec le temps.

ameliorer la qualité air

Grâce à ces astuces et à des appareils perfectionnés, il est possible d’améliorer la qualité de votre air intérieur. Il convient de prendre quelques habitudes simples et rapides pour dépolluer un minimum l’air ambiant et pour assainir le logement. Si cela ne suffit pas, des appareils de qualité sont prévus pour améliorer l’air du domicile : le purificateur d’air, par exemple, est un choix efficace et puissant, pour veiller à notre santé et à notre bien-être.