Si vous êtes toujours à la recherche d’un nouveau projet à mettre en œuvre, vous aurez obligatoirement trouvé des idées avec l’utilisation des palettes. Mais avant de pouvoir traiter une palette, il faut la récupérer et cette phase est malheureusement une véritable chasse au trésor !

La récupération d’une palette est essentielle pour avoir votre matière première gratuitement et donner vie à votre projet créatif.

OÙ TROUVER UNE PALETTE

Tout d’abord, il faut savoir que les palettes sont principalement des déchets industriels, donc l’endroit le plus facile pour les trouver est dans une zone industrielle. Même les supermarchés pourraient en avoir et être heureux de s’en débarrasser ! Écoutez vos amis, votre famille, vos connaissances, les entreprises de la ville en bref… presque tout le monde !

Si dans l’entreprise où ils travaillent ou dans celles qui sont dispersées dans la ville, ils ont des palettes dont ils disposent de temps en temps, vous devez faire attention à quelques détails.

CE QU’IL FAUT REGARDER SUR UNE PALETTE

Tout d’abord, en fonction du projet que vous envisagez de réaliser, vous devez évaluer l’état de la palette et voir s’il y a des pièces qui ne peuvent être récupérées.

Si les palettes sont certifiées, étant donné le grand marché qu’il y a, ils pourraient vous demander de les acheter, à moins qu’elles soient en très mauvais état (et dans ce cas, ils pourraient même vous les donner !). Par exemple, je n’ai jamais réussi à récupérer une palette certifiée, à moins de l’avoir payé… mais à mon humble avis, si je devais l’acheter à un prix trop élevé, le jeu ne vaudrait pas la chandelle. Un prix à mon avis “juste” est d’environ 5 €, pas plus ! Évidemment utilisé et assez bien conservé, sur le neuf évidemment les prix seront plus élevés.

En plus de ce type de palette, dans le meilleur des cas, elles peuvent avoir des palettes dites “surdimensionnées” ou sans différentes certifications sur la plinthe et donc non conformes aux lois européennes (elles ne peuvent pas être commercialisées, mais seulement utilisées par les entreprises pour le transport et sont ensuite éliminées).

En général, c’est la méthode la plus efficace et la plus durable qui nous permet d’avoir beaucoup de matériaux précieux à recycler, mais surtout à utiliser pour donner vie à nos idées et nos créations !

Au début ce sera un peu déchirant de trouver la “bonne” palette, la belle, celle qui dès que vous la voyez vous transmet immédiatement la créativité et le désir de la vider et de la faire renaître avec un projet à vous…

Pour être clair, les palettes qui sont utilisées exclusivement pour des charges légères, ont des planches jusqu’à 1,4 cm d’épaisseur brute, donc une fois que nous allons travailler, elle ne restera pas aussi épaisse que cela ! Mais ne vous inquiétez pas…. au début, ça ira très bien aussi !

Avec le temps, avec la persévérance et le bon esprit, le temps viendra pour les “belles” palettes et ce sera le coup de foudre comme cela m’est arrivé. Essayez-le pour y croire !

Dans tous les cas, lorsque vous récupérez une palette, assurez-vous toujours que ce qui a été chargé dessus ! Il est très important de comprendre s’il a pu être en contact direct avec des matières toxiques et/ou nocives et dans ce cas il vaut mieux le jeter au début… Si vous voyez les lettres MB, bromure de méthyle, la palette a été traitée avec une substance nocive donc ne l’utilisez pas. La santé est toujours la première chose, ne l’oubliez jamais !

Mieux vaut compter sur des palettes d’une certaine origine et, pour un scrupule de plus, un bon lavage à l’eau et au savon ou autres détergents désinfectants, cela ne fait certainement pas mal… ni à la palette mais surtout à nous !!!!!